Les partenaires

Ils soutiennent, participent, mettent en lumière les valeurs de Cheval'Envol tant du côté humain qu'animal. 

Ils assistent à des séances et valorisent la médiation équine auprès des différents publics qu'ils accompagnent.  

Ils œuvrent pour le respect et la connaissance des comportements des animaux. 

Ils parlent de nous et des projets de la structure.

Ils proposent des projets d'accompagnement personnalisé et adapté aux besoins des personnes. 

 

Claire Jouvin et son petit paradis équin
. Peu de mots, des sensations, du ressenti… La race équine se prête volontiers à ces échanges avec les enfants. © Droits réservés

Après avoir rencontré Claire Jouvin en mars 2018 dans l'enclos de Cheval' Envol, le centre de médiation équine qu'elle a créé en 2017, on l'a retrouvée lors des vacances de février.

Des élèves souffrant d'autisme ou de déficience visuelle

On a pu la voir travailler lors de la venue de trois enfants de l'Institut d'Éducation Sensorielle Les Primevères à Vaise, en collaboration avec les éducateurs Alicia et Jordane, et Mélanie, la zoothérapeute, accompagnant le petit groupe.

Les lieux ont un peu changé. Bertrand, le mari de Claire, a travaillé dur l'été dernier, et la carrière où peuvent évoluer les bêtes a des petits airs de ranch. Si Les Primevères accueillaient initialement des enfants souffrant de déficience visuelle, depuis 2009, l'établissement reçoit aussi des jeunes présentant des Troubles du spectre autistique (TSA) avec des problèmes de vue associés, et depuis 2016, cinq jeunes avec TSA mais sans solution à l'admission comme Océane, Ilian et Noan.

La mise en relation est magique. Le poney choisi pour la séance est très calme et très intéressé par le contenu des poches des adultes (il doit y avoir des friandises qui traînent…). Il a de l'espace, et si Ilian va directement vers Mircot sans aucune appréhension, Océane sera plus réservée, et Noan fortement attiré par l'étang et le chant du coq.

Entrer en communication

Mélanie connaît bien Claire pour avoir travaillé avec elle avant que Cheval' Envol ne naisse. Des petits groupes des Primevères viennent en alternance une semaine sur deux pour amener les enfants à entrer en communication avec l'extérieur.

Les enfants en tirent bénéfice

Et il semble bien que la race équine se prête volontiers à ces échanges qui peuvent paraître fugaces voire futiles pour certains, mais dont le bénéfice ne peut être nié ni remis en cause.

Océane, Ilian et Noan sont repartis vers Lyon, non sans avoir auparavant, visité toute la ferme où ils ont pu voir les vaches, veaux, poules et coqs.

Claire les attend avec Mircot et les autres, dont Praline, une ânesse très gourmande, petite dernière arrivée dans le petit paradis équin de Saint-Loup.

Marc Selvini